Buchères et son histoire

 

Le site de Buchères fut le théâtre d'une activité humaine depuis les temps préhistoriques. 

En effet: témoin de l'occupation au paléolithique moyen (-20000/-35000 ans) un biface de 18 cm ayant appartenu à Homo sapiens Néander-talensis fut trouvé aux Marots.

 

Au "Champ mouillé" c'est une épingle à tête discoïde de 88 mm de long qui témoigne de l'âge de bronze, et un chaudron en bronze coulé et à attaches cruciformes qui a été découvert en 1806 est conservé au musée de Troyes.

 

 

monument-historique


 De l'époque celtique, A. ROSEROT signale une tombelle dans laquelle on aurait retrouvé des ossements, près de la route de Saint-Léger elle n'a pas résisté aux divers remembrements.

 

Mais, c'est A. BOUTIOT, dans son dictionnaire topographique qui a retrouvé pour la première fois des traces de Buchères dans un cartulaire de l'abbaye Saint-loup, en 1164, sous le vocable de BUXERIE .

 

Bien entendu ce vocable a de nombreuses fois évolué: il en existe une bonne douzaine de variantes.


 

 

 


Suivant A. ROSEROT, c'est le comte de Champagne qui semble tout d'abord avoir eu la seigneurie; en effet «entre 1275-1277, il levait sur chaque habitant qui n'était pas son homme, une mine d'avoine, qu'il eut un cheval ou non et sur ceux qui étaient ses hommes un quarteron d'avoine. Si ces derniers n'avaient pas de cheval, ils ne payaient rien».

 

 

Par son mariage avec Philippe le bel, le 16 août 1284, la comtesse Jeanne (dernière héritière des comtes de Champagne et reine de Navarre) apporta en dot la Champagne à la couronne. 

C'est donc en 1284 que la seigneurie passa au roi de France.

Buchères était alors un hameau de Verrières et sa population est évaluée à 10 feux.

 


 

En 1328 Buchères fait vraisemblablement partie des domaines cédés à la duchesse de Bourgogne: Buchères appartenait à la maison de Nevers qui détenait la châtellenie d'Aumont dont dépendait entre autres, Verrières, Buchères, Courgerenneet s Villetard

 

Et en 1597 la marquise de l'Isles, à l'époque Henriette de Nevers, cède à Pierre Clerget, un riche propriétaire, qui possédait un château remparé avec pont-levis, et qui visait à devenir seigneur, la justice haute, moyenne et basse du hameau de Buchères.

 

Par mariage avec Marie Clerget en 1662, la seigneurie passa à la famille de Noël. Les de Noël furent seigneurs jusqu'à la révolution.

 

 

 Lire la suite ...